8) Conseils généraux
1) Cercles Paradoxes
2)Conseils M.Bluejay
3) Collisions 1 & 2
4) Collision 3
5) Collisions 4 & 5
6) Collisions 7 & 8
7) Collisions 9 & 10
8) Conseils généraux
Conseils plus généraux

Evitez les rues animées.

Une des plus grandes erreurs que commettent les cyclistes néophytes est d'adopter exactement les mêmes itinéraires que lorsqu'ils conduisaient une voiture. Il vaut habituellement mieux prendre des rues avec un trafic plus rare et plus lent. Bien sur, les cyclistes ont un droit à la route, mais il s'agit d'une mince consolation quand vous êtes mort. Considerez jusqu'où vous pouvez user de cette strategie: Si vous étudiez vos itinéraires convenablement, vous verrez que dans la plupart des agglomérations vous pouvez voyager à travers les rues résidentielles et arriver à la plupart des endroits, en traversant les rues animées plutt qu'en y roulant.

Brillez.

Trop évident? Bien, si c'est si évident, alors pourquoi la plupart des cyclistes nocturnes roulent-ils sans lumière? Les vélocistes ont des feux arrières pour 15 euros ou moins. Si c'est encore trop cher pour vous, vous trouverez des clignotants rouges à 5 euros. Les phares avant présent un problème plus complexe, car la plupart des phares avant de vélo ont une durée de vie des batteries trop faible (habituellement seulement quelques heures d'utilisation). Une solution est le LightWave flashlight à 15 euros , which runs for 15 hours on rechargeable AA batteries (even longer on alkalines). The secret to the long battery life is that the light comes from four white LED's, which lightly sip battery juice compared to standard incandescent lights. You'll need to rig up a way to mount the flashlight to your handlebars, because it's not designed with bikes in mind.

Roulez comme si vous étiez invisible.

Supposez que les automobilistes ne savent pas que vous êtes là et roulez de telle sorte que vous ne serez pas accrochés même s'ils ne vous voient pas. Vous n'essayez pas d'ETRE invisible, vous efforcez de rouler en sorte que le fait que les automobilistes ne vous voient pas n'a aucune importance. Si vous roulez de telle sorte que l'automobiliste doit agir pour éviter de vous accrocher (cad, en ralentissant ou en changeant de voie), cela veut dire qu'ils vous heurteront certainement s'ils ne vous voient pas! Mais si vous restez hors de leur voie, ils ne vous heurteront pas même s'ils ne vous voient pas. (NdT: Ce paragraphe prête à controverse, rouler hors de leur voie, c'est aussi souvent rouler hors de leur vue, et cela présente un danger lorsque cela n'est plus possible, voir plus bas, occuper toute la voie quand c'est nécessaire)

Sur les routes très rapides, les voitures auront moins de temps pour vous voir car elles s'approchent si vite. Maintenant, vous devriez commencer par éviter les routes rapides si possible, a moins qu'il y ait suffisamment de place pour qu'une voiture et un vélo puissent rouler cte à cte. Et s'il y a une telle place, alors sur les routes rapides vous pouvez vous entraner à l'invisibilité en roulant à l'extrême droite. Si vous êtes suffisamment à droite pour ne pas empiéter sur la partie de la voie où se trouvent les véhicules, ils vous dépasseront sans vous toucher, même s'ils ne remarquent pas que vous êtes là. (NdT: là encore M. Bluejay raisonne à partir des voies états-uniennes qui offrent des largeurs sans commune mesure avec leurs homologues européennes, surtout en ville)

Voici un autre exemple: C'est une bonne idée de signaler un tourne à gauche, mais c'est une meilleure idée de faire votre virage à gauche à un moment ou un endroit où il n'y a pas de voitures derrière vous qui pourraient vous heurter pendant que vous êtes arrêtés en attendant de pouvoir tourner. Vous pouvez vous camper au milieu de la rue, arrêté, avec le bras gauche tendu, attendant de pouvoir tourner, mais vous comptez sur les voitures derrière vous pour vous voir et s'arrêter. Si elles ne vous voient pas, vous avez un problème (NdT: Louis Nucera a été tué de cette façon)!

Naturellement, nous ne somme pas en faveur de brler les feux rouges, mais si vous êtes le genre de cycliste qui le fait, alors appliquez le principe d'invisibilité: Est ce qu'un trafic perpendiculaire pourrait me heurter si j'étais invisible? Si oui alors ne le faites surtout pas. N'obligez jamais une voiture à ralentir pour éviter de vous heurter (feu rouge ou pas). Souvenez vous, plus vous comptez sur les voitures pour vous voir afin d'éviter de vous heurter, plus vous courez de risque qu'elles vous heurtent effectivement.

Notez bien que vous ne tentez pas d'ETRE invisible, vous roulez simplement en faisant l'hypothèse que les voitures ne peuvent pas vous voir. Bien sr, vous VOULEZ certainement qu'elles vous voient, et vous devez les aider pour ça. C'est pourquoi vous ferez des signes aux automobilistes dont vous pensez qu'ils vont tourner devant vous, et pourquoi vous serez illupminés comme un arbre de Noêl (phare avant et feu arrière)

Il y a des exceptions au principe de rouler comme si on était invisible . Par exemple, il faudra souvent que vous occupiez toute une voie au lieu de rouler à l'extrême droite, pour des raisons indiquées dans la prochaine section.

Prenez toute la voie quand c'est nécessaire.

Quoique vous préfériez souvent rouler à l'extrème droite pour être hors du chemin des voitures qui vous dépassent, il est souvent plus sr d'occuper toute la voie, ou au moins d'appuyer un peu à gauche. Comme vous le verrez sur le diagram #1 ci-dessus, rouler un peu plus à gauche permet aux voitures aux intersections de mieux vous voir. De même, vous devriez occuper toute la voie si les voitures vous dépassent de trop près. Ceci requiert que les voitures derrière vous vous voient et ralentissent ou changent de voie. D'un autre cté, si vous vous trouvez sur le type de rue où vous avez des voitures bloquées derrière vous ou changeant sans cesse de voie autour de vous, vous êtes probablement sur la mauvaise rue et vous devriez trouver une rue résidentielle plus calme.

Au fait, il est parfaitement légal d'occuper le centre de la voie . Texas State Law (et la loi de la plupart des autres états) dit que vous devez rouler aussi loin à droite que "praticable". Voici un certain nombre de chose qui rendent la circulation à l'extrême droite impraticable:

1. Les voitures vous dépassent de trop près. Si la voie est trop étroite pour que les voitures vous dépassent en sécurité (NdT 1 mètre en agglomération en France), alors appuyez à gauche et prenez toute la voie. Se faire frler par les voitures est dangereux.
2. Des voitures sont garées sur le cté droit de la rue. Si vous roulez trop près d'elles, vous prendrez une porte lorsque quelqu'un voudra sortir de sa voiture. Appuyez à gauche.
3. Vous vous trouvez dans une zone de fort trafic avec un tas de voies perpendiculaires, parkings, garages devant et à votre droite. Les voitures qui tournent à gauche ne vous verront pas car elles guettent le trafic au MILIEU de la voie. Appuyez à gauche. Voyez Collision diagram #1 ci-dessus.

Si vous avez été attentifs, vous avez remarqué qu'il y a des risques aussi bien quand on roule à l'extrême droite que quand on occupe toute la voie. Si vous vouliez une règle sans exceptions, désolé, ce n'est pas si simple. (Mais ne perdez pas courage, car beaucoup des AUTRES concepts exposés dans notre top 10 ci-dessus fonctionnent dans 100% des cas.) Si vous roulez tout à fait à droite, vous risquez de prendre une porte, et vous êtes plus difficile à voir aux intersections pour une voiture qui arrive sur une rue perpendiculaire. Mais si vous prenez toute la voie, vous serez certainement heurté si une voiture derrière vous ne vous voit pas. Afin d'augmenter la probabilité d'être vu, BRILLEZ comme un arbre de Noêl la nuit et empruntez les rues résidentielles quand vous le pouvez, ainsi les voitures rouleront plus lentement et donc s'approcheront plus lentement et elles auront plus de temps pour vous voir. (NdT: un corollaire de ce principe de la vitesse relative pourrait être pour vous de rouler plus vite, à condition d'avoir de bons freins, et un chargement équilibré.)


ET LE CASQUE!
De fait il y a une première raison pour la quelle j'évite de promouvoir le casque. L'idée que les cyclistes devraient porter un casque est déjà tant une part de la conscience collective qu'il n'y aura aucune difference selon que j'encourage au port du casque ou pas. C'est pourquoi j'insiste plutot sur ce que pernonne n'a entendu ailleurs: Comment circuler tranquillement. Soyons clair: personne ne portera un casque pour la seule raison que je le recommande. Les gens ne seront pas motivés à l'action en entendant quelque chose de ma part qu'ils ont déjà entendu un millier de fois auparavant.
Mais cela va plus loin encore: obnubilés par la question du casque, les cyclistes oublient ce qui pourra effectivement leur sauver la vie: Apprendre à circuler en vélo en sécurité. Ce n'est pas que je sois contre le port du casque, je suis opposé à toute l' attention accordée au casque, aux dépens des techniques et des règles de sécurité à vélo. Le casque n'est pas l'aspect le plus important de la sécurité à vélo. Et de loin.

Malheureusement, les casques sont devenus une panacée: Nombreux sont les parents, les édiles, les autorités, qui pense qu'ils peuvent flanquer une pièce de mousse de polystèrene sur la tête d'un gamin et qu'ainsi ils auront assumé leur part dans la sécurité des enfants. Mais c'est l'inverse qui est vrai. Cette approche revient à équiper quelqu'un d'un gilet pare-balle pour l'envoyer batifoler au milieu d'un champ de tir. Si vous aviez à choisir entre donner à un enfant un casque ou l'enseignement de la manière de circuler en sécurité, vous devriez choisir l'enseignement et renconcer au casque systématiquement.

Bien sr, vous n'avez pas à choisir, mais le fait est que la grande majorité choisit, et elle choisit le casque seulemnt. Les lois imposant le port du casque fleurissent ici et là, (ou des campagnes en leur faveur NdT) mais combien de ces mêmes autorités imposent des cours enseignant les pratiques assurant la sécurité? Pour ainsi dire aucune. C'est là qu'est le problème: Une priorité déplacée

En2008_Fais-le@vélo
MàJ 21 Juillet 2008